Est-il le bon moment pour devenir propriétaire au Maroc ?


Est-il le bon moment pour devenir propriétaire au Maroc ?

Est-il le bon moment pour devenir propriétaire au Maroc ?

Voulez-vous devenir un propriétaire ? Bonne nouvelle!

Dernièrement, le marché d’immobilier marocain ne porte que des bonnes nouvelles pour ceux qui désirent devenir propriétaires : généralement, les prix des biens immobiliers, des droits d’enregistrement et des taux d’intérêt ont baissé significativement. 

Au cours des premiers mois de l’année 2022, le coût de l’argent a encore diminué sur les premiers mois de l’année 2022 ; pour les emprunteurs avec un bon dossier, les taux hors taxes ont enregistré une baisse de 10 points de base (pdb) sur pratiquement toutes les tranches à 3,90%, précise Afdal.ma, ex Meilleurcrédit.ma.

La même source indique que : « Pour un crédit inférieur à 250.000 DH, les emprunteurs peuvent obtenir un taux d’intérêt de 4% fixe hors taxe sur une durée de 20 ans, ce qui était impossible avant la pandémie. Nous relevons particulièrement une baisse assez conséquente du TAEG pour les montants de crédits entre 1,2 MDH et 3 MDH, qui atteint -0,27% à fin mars ».

Un pouvoir d’achat immobilier renforcé au cours des deux dernières années :

Lors du 1er trimestre 2022, le taux annuel effectif global moyen est de 4,59%, en retrait de 11 pdb par rapport au trimestre précédent sur près de 1.700 pré-accords de principe distribués, en tenant compte d’une assurance de 0,30% ; une baisse qui varie entre 2 et 11 pdb selon les tranches. Les prêts de moins de 250.000 DH sur 20 ans s’obtiennent alors à 4,79% ; cette situation représente une économie d’environ 5.000 DH en comparaison avec le 4éme trimestre 2021. Par exemple, le coût global du crédit pour un prêt de 500.000 DH à 800.000 DH sur une durée de 20 ans, avec un TAEG qui baisse de 8 pdb, est a diminué à moins de 9.400 DH à 15.000 DH par rapport au dernier trimestre 2021.

Une conséquence des baisses des prix des biens résidentiels, des droits d’enregistrement et des taux d’intérêt, le pouvoir d’achat immobilier des candidats à la propriété a été alors renforcé lors de ces deux dernières années.

Le taux d’intérêt moyen a baissé de 129 pdb au cours des dernières 10 ans :

Le taux d’intérêt moyen du crédit à l’habitat a déprécié lors des 10 dernières années, il a passé de 5,56% hors taxes en 2011 à 4,27% en 2021 ; cette baisse est l’équivalent d’un gain de 129 pdb (1,29%) pour les emprunteurs.  

Bien que les finances publiques subissent des diverses pressions, le financement du déficit budgétaire ne devrait pas trop stimuler les taux obligataires ; dans ce contexte, le Trésor pourrait davantage se tourner vers les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux afin de boucler son programme de financement externe et éviter vers la suite, toute tension sur les taux obligataires domestiques ; la remontée de ces derniers contribuerait au renchérissement du coût du crédit pour les entreprises et les ménages, de quoi peser un peu plus sur la reprise du marché immobilier marocain après la crise sanitaire.

Rédigé par Samah Najmi

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts

Enter your keyword