La construction 4.0, quelle révolution ?


La construction 4.0, quelle révolution ?

La construction 4.0, quelle révolution ?

Généralement le terme Construction 4.0 est un terme encore nouveau, voire même ambigu, il n’y a pas de définition standard et définitive de ce concept innovant. En termes de méthodologie et outils utilisés, c’est encore plus vague et en cours de développement. 

Le 4.0, quelle signification ? 

La notion 4.0 réfère à la 4éme révolution industrielle et est souvent compris comme l’application du concept générique de systèmes cyber-physique (CPS) où les micro-ordinateurs puissants et autonomes (systèmes embarqués) sont de plus en plus connectés sans fil entre eux et avec Internet. 

Les quatre révolutions industrielles se présentes comme suit : 

  • La première révolution industrielle qui a eu lieu à la fin du XVIIIème siècle, est liée à l’apparition de la mécanisation dans les entreprises, notamment avec l’arrivée des machines à vapeur. 
  • La seconde révolution industrielle apparaît entre 1890 et 1910, avec l’extraction du pétrole, l’invention de l’électricité et l’émergence de l’automobile. 
  • La troisième révolution datant des années 1970 à 2000, avec l’électricité d’origine nucléaire et l’apparition de nouveaux matériaux (résines, silicones, céramiques. Elle est également symbolisée par la prédominance des automatisations, des ordinateurs et d’Internet. 
  • La quatrième est celle de l’intelligence artificielle et de la robotique. On assiste à l’émergence des systèmes contrôlés par l’intelligence artificielle, d’usines autonomes et, globalement, d’un monde de plus en plus connecté. 

Qu’est-ce que c’est la construction 4.0 ? 

Selon Alain Sevanche (fondateur du salon BIM World) :

« La construction 4.0 représente l’industrialisation de la construction, depuis les usines qui fabriquent les composants des ouvrages, jusqu’à la livraison des ouvrages. Pour mieux comprendre, il s’agit en fait de savoir comment on industrialise l’acte de construire, comment on améliore la productivité et enfin, comment demain on va optimiser l’utilisation des ressources ». 

La construction 4.0 est un concept en pleine évolution mais, d’une manière générale, il fait référence à l’utilisation de l’innovation numérique dans le secteur, c’est tout simplement l’industrialisation de tout le processus de la construction. Il s’agit d’une variété d’inter-disciplines technologiques digitalisant, automatisant et intégrant tout le processus de la construction dans toute les phases de la chaîne. Elle se base sur un large spectre de technologies dont les principales sont : l’internet des objets (IOT), l’intelligence artificielle (AI), la robotique, les systèmes cyber-physique (CPS), les jumeaux numériques, la fabrication additive, le big data, l’infonuagique, et bien sûr le BIM. 

Quels sont les avantages de la digitalisation dudit secteur ? 

La digitalisation rend plus efficace le partage de l’information : elle permet de transmettre directement les informations sur les projets enregistrés en fichiers dans un bureau central aux équipes sur le terrain. 

De nouvelles possibilités collaboratives sont introduites avec la digitalisation : elle ne permet pas seulement de disposer d’un archivage centralisé des représentations visuelles mais aussi d’annoter et de modifier aisément des maquettes. De plus, elle permet de les mettre automatiquement à la disposition de tous les participants au projet. Comme elle sert encore de trait d’union entre le monde physique et le monde dématérialisé, elle permet à chacun de disposer des mêmes informations au même moment. 

La digitalisation permet aux acteurs du secteur du bâtiment de réaliser des gains de temps et d’argent : elle permet de disposer d’un outil de mise en place de solutions optimales en mesure de limiter les dépassements de coûts des travaux (il est possible de réduire de pratiquement 20 % les coûts de réalisation d’un projet sur la totalité de son cycle de vie) et les retards de chantier. 

La digitalisation est un excellent outil pour rapprocher le bureau du terrain : elle facilite l’organisation du flux du travail et introduit une meilleure collaboration entre les équipes qui peuvent être d’entités différentes. 

La digitalisation est le meilleur moyen de profiter des leçons tirées des projets antérieurs : elle permet de tirer tous les enseignements des projets antérieurs afin d’accroitre l’efficacité des nouveaux projets, par conséquent un meilleur contrôle de qualité et une optimisation des délais et des coûts. 

La révolution 4.0 : 

Cette révolution a sans nul doute des impacts majeurs non seulement sur le secteur de la construction mais sur la société en général. Outre la technologie, le 4.0 touche également l’économie, le social, la politique et bien entendu l’environnement. Aujourd’hui deux questions fondamentales occupent les esprits, une, autour la place de l’homme dans les années à venir, dans toute industrie, notamment celle de la construction et autre, concernant la gestion et la sécurisation de la data. 

Rédigé par Samah Najmi

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts

Enter your keyword