Le confort d’habitation, un besoin à satisfaire ou un atout ?


Le confort d’habitation, un besoin à satisfaire ou un atout ?

Le confort d’habitation, un besoin à satisfaire ou un atout ?

Nous passons la majorité de notre temps à l’intérieur des bâtiments, que ça soit une habitation, un bureau, un restaurant ou un café.

Le laboratoire national Lawrence Berkely, a conduit une enquête sur les schémas d’activité humaine, qui a été publiée en 2001. Cette étude a démontré que les américains passent en moyenne 87% de leur temps à l’intérieur des bâtiments.

D’après une étude réalisée par l’ADEME, l’Agence de la transition écologique en France, 80% des personnes qui effectuent des travaux de rénovation énergétique, ont pour principale objectif l’amélioration du confort.
Aujourd’hui, avec la crise du Covid 19, l’émergence du télétravail et les confinements récurrents, le besoin du confort d’intérieur est plus persistant.  

Le confort peut être d’ordre thermique, acoustique, olfactif et visuel. Nous nous intéresserons dans cet article à l’aspect thermique du confort.

Avez-vous déjà ressenti du froid, dans un bâtiment, même si toutes les fenêtres sont fermées ?  

Ou, avez-vous déjà souffert de moisissures qui s’installent sur les plafonds ou les murs ?

Si oui, alors ce sont bien des signes d’inconfort, qui peuvent non seulement influencer la performance de vos activités, mais aussi avoir des impacts néfastes sur votre santé. 

Avant d’expliquer comment remédier à la sensation d’inconfort, il est important de comprendre les modes de transmission de chaleur de notre corps avec son environnement. On assiste à un transfert de chaleur, lorsqu’il y a une différence de températures entre deux systèmes, la transmission s’effectue du chaud vers le froid, par trois modes :

D’abord, par conduction qui s’effectue entre le corps et des objets solides, par exemple lorsque les pieds nus sont posés sur le sol. Ensuite, par convection ; ce mode concerne les fluides (air, liquide et gaz), c’est comme quand on essaye de refroidir une cuillère de soupe en soufflant dessus. Enfin, par rayonnement ; il s’agit d’un échange moyennant des rayons électromagnétiques qui se fait sans contact, c’est le cas des rayons émis par le soleil.
Alors, qu’est-ce que c’est le confort thermique ?

Le confort thermique peut être défini comme la sensation de « bien-être » en temps chaud comme en temps froid. Il est ainsi très subjectif, car il dépend de plusieurs paramètres, notamment le métabolisme de chaque personne, l’habillement, la température d’air ambiante, la température moyenne des parois, l’humidité relative et la vitesse de l’air.

Différentes solutions peuvent être mises en place, que ça soit pour les constructions nouvelles ou existantes, notamment :

  • L’isolation thermique du bâtiment, qui consiste à mettre des couches de matériaux isolants dans les toitures et les parois, ces matériaux ont la capacité de retenir la chaleur et donc limiter le transfert de chaleur entre l’intérieur et l’extérieur ;
  • L’utilisation du double vitrage dans les fenêtres, qui contribue à l’amélioration des performances thermiques du bâtiment ;
  • La ventilation qui permet d’aérer un espace clos et de prévenir la prolifération de l’humidité.

Toutes ces techniques permettent, d’une part, d’améliorer la qualité du confort pour les occupants d’un bâtiment, en limitant les sources de gêne possibles, que ça soit au niveau thermique ou acoustique, ce dernier étant souvent omis, mais qui est aussi important à l’équilibre psychologique et la productivité des individus. D’autre part, en améliorant la performance énergétique de son bâtiment, la consommation de chauffage et de climatisation est ainsi optimisée, donc on réduit systématiquement sa facture énergétique et l’empreinte carbone du bâtiment.

Il est important de faire recours à des spécialistes, avant de choisir la solution adéquate, qui vont effectuer des simulations énergétiques du bâtiment, en fonction de la composition de son enveloppe, son exposition au soleil et les scénarios de son occupation, afin de calculer ses besoins en énergie et de bien dimensionner les systèmes CVC (Chauffage, ventilation, climatisation) si nécessaire.

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts

Enter your keyword