Le LoD ou les niveaux de développement en BIM


Le LoD ou les niveaux de développement en BIM

Le LoD ou les niveaux de développement en BIM

Le BIM (Building Information Modeling), étant un processus de travail collaboratif basé sur une approche pluridisciplinaire et interconnectée qui s’appuie sur des modèles numériques 3D afin d’assurer la transparence et l’efficacité des méthodes de planification et de construction, a donné naissance à plusieurs termes tels que le LoD. 

L’appellation LoD réfère à plusieurs notions, Level of Definition, Level of Data ou Level of Development, dont la plus utilisée reste Level of Development, ou Niveau de développement ; bien qu’il soit un terme courant dans l’industrie de la construction, il est encore un sujet de confusion quant à son sens. 

D’où vient le terme LoD ? 

En 2008, le LoD a été introduit pour la première fois par l’American Institute of Architects (AIA) qui a désigné cinq niveaux de développement différents pour définir les niveaux de détail dans un modèle BIM. 
Pourtant ce concept était présent bien avant cela ; le premier exemple d’utilisation du LoD remonte à une société de logiciels d’analyse de construction, Vico Software, qui a utilisé un système de type LoD qu’elle a permis d’associer les modèles numériques 3D au coût d’un projet et de rendre possible d’accéder à tous les paramètres et détails associés au modèle numérique 3D par toutes les parties prenantes impliquées dans le projet aux différentes étapes du processus de conception. 

Qu’est-ce que c’est que le LoD ? 

Le LoD désigne un ensemble de spécifications qui permet aux professionnels de l’industrie AEC de documenter, d’articuler et de spécifier le contenu du BIM de manière efficace et claire ; c’est une référence qu’à travers ces spécifications, les architectes, designers, ingénieurs et d’autres professionnels peuvent communiquer clairement entre eux, sans confusion, pour une compréhension plus profonde des limites et de l’utilité des modèles partagées entre eux, par conséquent, une exécution plus rapide.  

Plus précisément, le LoD sert à définir les étapes de développement des différents systèmes sur les maquettes numériques 3D ; ses spécifications permettent de spécifier clairement le contenu et la fiabilité des modèles BIM lors des phases de conception et de construction ; elles indiquent dans quelle mesure les différents membres de l’équipe peuvent se fier aux informations associées à un élément.  

Le LoD (Level of Development) est souvent confondu avec le lod (Level of Detail) raison pour laquelle il est nécessaire de clarifier la différence aussi que le lien entre eux. 

Le lod, niveau de détail, concerne uniquement l’aspect du modèle en faisant référence à la quantité de données contenues dans le modèle, alors que le LoD, niveau de développement, s’intéresse à la profondeur du raisonnement appliqué au modèle en référant à la fiabilité du modèle. 

Selon les normes actuelles, le niveau de développement est la référence universelle. Le niveau de détail est considéré comme une caractéristique du niveau de développement. En effet, plus un élément est développé, plus il comprend de détails. 

Quels sont les niveaux du LoD ? 

Selon le guide BIM Forum LoD Specification 2017, il existe 6 niveaux du LOD qui fixent et illustrent toutes les caractéristiques des éléments de modèle et ils se présentent comme suit : 

  1. LoD 100 – Conceptuel : c’est le niveau le plus basique de tous les niveaux ; l’élément de modèle est représenté graphiquement dans le modèle par un symbole ou une forme de base sans aucune donnée géométrique. Les informations relatives à l’élément de modèle sont basiques et peuvent être dérivées d’autres éléments de modèle ; toute information dérivée d’éléments LoD 100 doit être considérée comme approximative. 
  1. LoD 200 – Géométrie approximative : les informations décrivant l’élément du modèle sont plus spécifiques ; l’élément est représenté graphiquement dans le modèle comme un système, un objet ou un assemblage générique avec moins de données ; toute information dérivée des éléments LoD 200 doit aussi être considérée comme approximative. 
  1. LoD 300 – Géométrie précise : L’élément de modèle est représenté graphiquement dans le modèle comme un système spécifique que ces caractéristiques telles que les dimensions, la forme, l’emplacement et l’orientation peuvent être mesurées directement du modèle ; d’autres informations non graphiques peuvent également être attachées à l’élément du modèle ; les informations du modèle sont représentatives de l’origine du projet. 
  1. LoD 350 – Géométrie précise connectée : tout comme le LoD 300, il s’agit d’une représentation graphique spécifique de l’élément de modèle en tant qu’un système, un objet ou un assemblage spécifique en termes de dimension, de forme, d’emplacement et d’orientation avec leurs représentations géométrique réelles ; ce modèle contiendra également les pièces nécessaires à la coordination des éléments. 
  1. LoD 400 – Géométrie prête à être fabriquée : L’élément de modèle est représenté graphiquement dans le modèle comme un système, un objet ou un assemblage spécifique en termes de dimension, de forme, d’emplacement et d’orientation, avec des informations sur les détails, la fabrication, l’assemblage et l’installation ; des informations géométriques réelles sont également jointes à l’élément du modèle. 
  1. LoD 500 – Modèles As Built : L’élément de modèle est une représentation vérifiée sur le terrain en termes de dimension, forme, emplacement, quantité et orientation ; il contient des informations géométriques réelles ; il réfère à l’arpentage sur place de la construction du modèle. 

Le LoD définit donc le détail, le développement et la fiabilité d’un modèle, lors des différentes phases de construction ; les niveaux de LoD jouent un rôle incontournable dans la précision de votre construction. Plus il est possible de visualiser de détails sur les éléments du modèle BIM avant la construction, plus il est possible de valider un plan de construction précis, efficace et sans erreurs. Ainsi, grâce à la coordination et à la détection des collisions, entre autres avantages, un processus de construction se déroule plus facilement en travaillant avec des modèles BIM dont le niveau de détails est supérieur à 300. 

Rédigé par Samah Najmi

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts

Enter your keyword