Le marché immobilier marocain, quelles tendances montre t-il lors de ce 1er trimestre 2022 ?


Le marché immobilier marocain, quelles tendances montre t-il lors de ce 1er trimestre 2022 ?

Le marché immobilier marocain, quelles tendances montre t-il lors de ce 1er trimestre 2022 ?

Influencé par la crise internationale causée par la guerre Ukraino-Russe, la conjoncture a encore d’incidence sur le marché immobilier, notamment celui du Maroc. Lors du premier trimestre de l’année 2022, le secteur enregistre une baisse des ventes doublée d’un repli accentué des prix, selon le rapport de l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI), élaboré par Bank Al-Maghrib et l’Agence nationale de la conservation foncière du cadastre et de la cartographie. 

Quelle tendance pour le marché immobilier marocain ? 

Lors du premier trimestre de 2022, les prix des actifs immobiliers ont connu une baisse trimestrielle de 0,3%, liée à la diminution des prix du résidentiel de 0,3% et des biens à usage professionnel de 2,5%, alors que les prix des terrains ont stagné. Parallèlement, le nombre de transactions a marqué un repli de 10,5%, avec des baisses de 9,8% pour le résidentiel, de 11,2% pour les terrains et de 13,5% pour les biens à usage professionnel. Résultat des diminutions de 5,8% pour le résidentiel, de 2,9% pour les terrains et de 8,6% pour les biens à usage professionnel, l’IPAI a enregistré une dépréciation de 4,9% par rapport à T1-2021, alors que le nombre de transactions a chuté de 9,3%, reflétant les replis des ventes des biens résidentiels de 6,6%, des terrains de 15,7% et des biens à usage professionnel de 11,9% en glissement annuel. 

Quelles sont les tendances du marché immobilier par catégorie ? 

Par catégorie, les prix du résidentiel ont connu un repli de 5,8 %, imputable à une baisse des prix de 6,6 % pour les appartements et les villas et de 2,4 % pour les maisons. Pour ce qui est des transactions, leur nombre a accusé un recul de 6,6 %, avec des diminutions de 6,7 % pour les appartements, de 4,6 % pour les maisons et de 8,2 % pour les villas. 

Quant aux biens à usage professionnel, les prix ont baissé de 8,6%, avec des baisses des prix de 6,8% pour les locaux commerciaux et de 13,5% pour les bureaux. S’agissant des transactions, leur nombre a enregistré une baisse de 11,9%, reflétant les diminutions de 13,4% des ventes des locaux commerciaux et de 4,1% de celles des bureaux. 

Pour les biens fonciers, leurs prix ont marqué un repli de 2,9% et leur nombre de transactions a reculé de 15,7%.  

Avec plus de précision, la répartition par ville a fait état d’une dépréciation des prix de 1,8%, 1% et 0,7%, respectivement à Rabat, Casablanca et Tanger tandis qu’à Marrakech, ils ont enregistré une hausse de 2%, en comparaison avec le trimestre précédent. 

Rédigé par Samah Najmi


Consulter le rapport sur l’indice des prix des actifs immobiliers (IPAI)

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts

Enter your keyword