Une start-up américaine fabriquant du béton à partir d’algues


Une start-up américaine fabriquant du béton à partir d’algues

Une start-up américaine fabriquant du béton à partir d’algues

Prometheus Materials, une start-up américaine, est parvenue à développer des briques de béton sans ciment fabriqué à partir d’un matériau produit par des cyanobactéries biominérales. Selon Dezeen News, l’American Society for Testing and Materials (ASTM) a approuvé ces matériaux pour des applications de construction.  

Wil V Srubar III, conseiller en chef en technologie et cofondateur, a déclaré : « Les récifs coralliens, les coquillages et même le calcaire que nous utilisons aujourd’hui pour produire du ciment nous montrent que la nature a déjà compris comment lier les minéraux entre eux de manière solide, intelligente et efficace. En collaborant avec la nature pour utiliser les microalgues existantes en vue de lier des minéraux et d’autres matériaux pour créer de nouveaux types de matériaux de construction biocomposites durables, nous pouvons éliminer la plupart, voire la totalité, des émissions de carbone associées aux matériaux de construction traditionnels à base de béton. » 


Le début était en 2016 lorsqu’une équipe de professeurs de biotechnologie et d’ingénierie de l’Université du Colorado à Boulder a répondu à un appel à propositions lancé par le Bureau des technologies biologiques du ministère de la Défense Américain concernant les matériaux vivants d’ingénierie ; cette équipe a pu éventuellement développer un produit à base des microalgues, qui répondait aux exigences du DOD, pour être utilisé comme unité de maçonnerie en béton à faible teneur en carbone.  

En s’appuyant sur leur recherche, Prometheus a pu développer son propre processus de blocs de béton à base des microalgues qui feront objet dans les opérations de construction. Le processus de leur fabrication consiste à remplir des bioréacteurs avec du sable, de l’eau de mer et des algues microscopiques afin que le matériau se solidifie naturellement de la même façon qu’une huitre confectionne sa coquille. Ainsi, ces blocs affichant une empreinte carbone 90% moins élevée que celle des blocs de béton traditionnel, pourrait non seulement avoir un impact dans le monde civil, mais aussi potentiellement changer le cours du changement climatique. 

Mis à part leurs vertus écologiques, les blocs Prometheus possèdent les mêmes propriétés physiques, mécaniques et thermiques que ceux à base du ciment classique. 

Afin de soutenir sa mission de décarbonisation de l’industrie des matériaux de construction et d’accélérer son développement, Prometheus Materials s’est octroyée un financement de série A de la part de plusieurs organisations influentes telles que Microsoft et Fondation Autodesk ; la start-up s’engage actuellement à fabriquer son alternative au béton à faible teneur en carbone qui sera utilisée dans une démonstration pilote pour Microsoft. 

Rédigé par Samah Najmi

Write a Message

Your email address will not be published.

Related Posts

Enter your keyword